dimecres, 14 d’octubre de 2009

La famille Lagardère

Lagardère est un nom très commun en France. Nous anem a raconter l'histoire de la línia que arriba fins a Xative. Tout commence au XVIIIe siècle. Henri Lagardère, l'une des millors espases du royaume, provoque en duel le duc de Nevers. Lagardère perd, mais Nevers, encantat amb l’audaç chevalier, le prend à son service. Dans l'intervalle, Nevers et Inès es casen en secret. Caylus, pare de la jeune, avait d'autres projets pour Inès: il voulait cassar-la amb Gonzague. Mais Nevers et Inès ont tingut une filla, Aurore. Gonzague, assabentat de l’événement, décide de se desfer de Nevers et sa filla. Accompagné d’uns mercenaires, Gonzague tend un parany à Nevers et l'assassine arterament. Lagardère, accusé du crime, ha de fugir amb Aurore, confiée per Nevers avant de mourir. Vingt ans plus tard, Lagardère torna amb Aurore, pour venger Nevers. Inès s’ha casat amb l'assassin. Cette histoire a inspiré un feuilleton de cape i espasa, Le Bossu (Le Geperut), écrit par Paul Féval "pare", publié en 1858. Le roman a donné lloc à une continuació, Le Fils de Lagardère, de Paul Féval "fill". En 1997, on va rodar le film Le Bossu, réalisé par Philippe de Broca, amb Daniel Auteuil (a le rôle de Lagardère le "Bossu"), Vincent Perez (com a Nevers), Marie Gillain (Aurore de Nevers) et Fabrice Luchini (Gonzague).

Il semble que Henri Lagardère va finir ses dies à Aubiet, une commune française située al département du Gers, a la région Midi-Pyrénées. Un de ses fills, Lucien, est resté en Aubiet. L'altre, Norbert, marxà a l’Espagne. Peu de gens savent que, avant la guerre de Succession, vivait à Xative une grande colonie française. Amb le triomphe dels Bourbon, va encore augmenter le nombre de ses membres. De la branche française de la famille, vient Jean-Luc Lagardère (del seu vertader nom, Jean-Lucien Lagardère), né le 10 février 1928 à Aubiet. Jean-Luc fou cap d’un grand complex industriel et patron de la premsa française. Son pare, originaire du Gers, era un fonctionnaire des Finances. Jean-Luc fou fill unique et seguí des études d'ingénieur. Il commence sa carrière à Dassault aviation. Il est aussi le patron de Matra Simca qui guanyà le títol de Formule 1 en 1969, grâce à Jackie Stewart, després d’avoir réalise un triplet en les vint-i-quatre heures du Mans en 1972, 1973 et 1974, amb Graham Hill, Gérard Larrousse et surtout Henri Pescarolo. À partir des anys 1980, il construit l'immense groupe Lagardère. Il était un grand passionné de courses hippiques. Jean-Luc Lagardère est mort le 14 mars 2003 à Paris, com a conseqüència d'une opération chirurgicale. Son fill unique, Arnaud, a reprès la succession du groupe Lagardère.

À la branche espagnole de la famille, appartiennent plusieurs membres. Un Bertrand Lagardère, casat amb Marie-Claire Fournier (laquelle, évidemment, n'a aucune relation amb la model d'Antoine LeBlanc), a écrit le livre La journée qui était toujours septembre, évocation de la saga familiale (une curieuse coïncidence amb la pièce Il giorno che sempre è stato settembre, de Giacomo Castelli, selon Guido Mattei). Il y a, depuis les anys soixante, un Norbert Lagardère "pare" (Lagardera, en catalan) et un Norbert Lagardère "fill" qui ont consacré toute sa vie au commerce. Norbert Lagardère "fill" avait, au boulevard de la République Argentine de Xative, la petite boutique Cochecitos Jané (comme es veu, tous les Lagardère ont de la passion pour les automobiles). Il y a également un periodista Lagardera; il travaille au journal Levante-EMV et il vetlla per la coordination des pages culturelles. L'any prochaine, tous les Lagardère français et espagnols ont l'intention de se réunir à Xative. L’alcalde Russe a déclaré qu'il assistera à la célébration; «Xative avant que tout!», a proclamé. Je suis très dessolé parce que mon catalan est très horrible (Guido Mattei écrit beaucoup millor que jo), mais j'espère que vous apprécierez cette histoire de la famille Lagardera. Je suis particulièrement intéressé à l’opinion de monsieur le Capitaine Superflipo. M’agrada beaucoup sa biographie d'Antoine LeBlanc; la référence à Marie-Claire Fournier est très intéressant. Au revoir, mes amis!

Alain Citron

5 comentaris:

Alain ha dit...

Amis, vous avez mutilé le texte et vous avez omis la meua signature.

El Penjoll ha dit...

Mon cheri Alain, ja est soluccioné the problem, excuse-moi my little savoir faire...
i disculpe també el meu pobre nivell d'idiomes, aní a una escola de pagament...

Alain ha dit...

Oui, les écoles de paiement sont beaucoup horribles, un pétard! Mais, le problème est déjà résolu. Tout est arrangé! Merci beaucoup, monsieur Penjoll.

Anònim ha dit...

Manifestem-nos a Perpinyà el 7 de Novembre, que l'imperialisme francés ha arribat al penjoll!!!!

Anònim ha dit...

Allò que ha arribat, fa temps, al Penjoll és l'expansionisme dels anònims doctrinals i mancats del sentit de l'humor.